par Deborah Bridgman

Ce mois-ci marque les 26 ans écoulés depuis le jour où j’ai appris que j’étais atteinte d’un cancer du sein de stade 3.

Je me souviens de ma première visite au Service d’oncologie à l’Hôpital général juif. J’étais nerveuse et un peu angoissée, mais malgré tout de bonne humeur. Je souriais aux autres personnes assises, absorbées dans leurs pensées…  Une femme portant une veste bleue s’est approchée de moi et, en s’asseyant, a tout naturellement engagé la conversation avec ma mère et moi. Cette charmante dame admirait mes longs cheveux blond-roux qu’elle trouvait si beaux. Elle m’a indiqué, dans un coin de la salle, une petite pièce dont l’intérieur m’apparaissait très coloré, comparé à celui de la salle d’attente. Je me suis levée pour y jeter un coup d’œil. Dans cette minuscule salle, il y avait des livres, des foulards, des perruques et deux bénévoles souriantes qui m’ont accueillie chaleureusement. Elles m’ont assurée que si j’avais besoin de quelque chose ou si je voulais parler à quelqu’un de ce que je ressentais, elles étaient là pour m’aider. Je me suis immédiatement sentie détendue et en sécurité. Et voilà comment a commencé mon aventure à L’espoir, c’est la vie.

J’ai fait de L’espoir, c’est la vie ma principale mission durant toutes mes années de lutte contre le cancer et de VIE avec la maladie. C’est encore le cas aujourd’hui. Être bénévole à L’espoir, c’est la vie m’a permis de me découvrir une passion, de faire entendre ma voix, d’encourager d’autres personnes et de leur offrir espoir et inspiration. La sensibilisation et l’information sont tellement importantes, surtout pour les personnes qui vivent avec une maladie métastatique de stade avancé. Je défends encore très activement les besoins des jeunes adultes atteints de cancer et ceux des femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique – deux groupes de personnes dont les besoins et les défis très particuliers sont souvent négligés et insatisfaits.

Au fil des ans, j’ai occupé différents postes de bénévole à L’espoir, c’est la vie, et je me sens vraiment privilégiée d’avoir travaillé avec des bénévoles, employés et donateurs aussi remarquables. Voici quelques-uns de ces postes :

  • Mentor (par téléphone) auprès de femmes aux prises avec un récent diagnostic de cancer du sein.
  • Membre du comité d’administration (un organe décisionnel formé de chefs d’équipe bénévoles et de membres du personnel)
  • Membre fondateur de la Division des jeunes adultes de L’espoir, c’est la vie et, pendant trois ans, coprésidente d’un événement-bénéfice annuel intitulé Denim & Diamonds, qui a permis d’amasser plus d’un million de dollars au profit des programmes pour jeunes adultes de L’espoir, c’est la vie.
  • Bénévole deux années consécutives à la Clinique pour jeunes adultes du Service d’oncologie, où j’ai offert du soutien aux patients tout en les dirigeant vers les programmes conçus à leur intention à L’espoir, c’est la vie.
  • Bénévole une année à l’Unité des soins palliatifs.
  • Active encore aujourd’hui comme porte-parole des jeunes adultes au sein du conseil d’administration de L’espoir, c’est la vie.

Mère célibataire de deux filles merveilleuses de 33 et de 29 ans, j’ai travaillé à plein temps durant 25 ans au sein d’une grande entreprise (Bell Canada). À cause de ma maladie métastatique, je reçois des prestations d’invalidité à long terme depuis 13 ans.

Peu après avoir reçu le diagnostic, j’ai commencé à m’entraîner dans les arts martiaux et obtenu ma ceinture noire 2e Dan.

Outre ma famille — mes filles et mes parents qui me soutiennent merveilleusement bien — ma passion dans la vie est de raconter mon histoire dans l’espoir d’aider des personnes qui vivent avec le cancer à faire face aux ravages de la maladie. Je veux encourager d’autres patients atteints d’un cancer de stade avancé de VIVRE avec le cancer, non de MOURIR avec le cancer.

Lauréate en 2016 du prix de Services exceptionnels de L’espoir, c’est la vie, Deborah a été qualifiée de « source d’inspiration et de leader qui défend de manière exceptionnelle les jeunes adultes atteints de cancer. »